RICHON Catherine 0631837258 .jpg

Catherine Richon

Autrice, metteuse en scène, comédienne

 

Originaire des environs de Dijon, Catherine Richon a commencé très tôt à créer des pièces de théâtre dans la salle de spectacle de son petit village.

Plus tard, elle se forme avec Christian Duchange, aux ateliers du Nouveau Théâtre de Bourgogne et avec la Compagnie du Matamore (Serge Lipszyc). En 1989 et 1990, elle crée à Marsannay-la-côte (21) avec son frère Jérôme deux pièces: Entrechats et Ne le dites pas, faites-le.
En 1991, elle joue dans Le fils de Christian Rullier, dans une mise en scène de Christian Duchange. Après quelques années passées en Angleterre (Manchester), puis en Allemagne (Francfort), Catherine s’installe à Paris à la fin des années 90. Elle prend des cours à Acting International, puis à l’Atelier International de Théâtre Blanche Salant. 

De 1999 à 2003, elle fait un détour par la musique et rejoint le groupe pop Snut, avec qui elle enregistre un album (Des régions dépassées, Odette Productions, 2002).

En 2001, elle met en scène La femme comme champ de bataille de Matéi Visniec pour la Compagnie du Réveil qui Parle.

De 2003 à 2010, elle est chroniqueuse-scènes pour le magazine en ligne Fluctuat.net.

De 2004 à 2006, elle est la Pythie dans Œdipe, tragedia dell’arte de Régis Monot, création de la Compagnie de Vive Voix.

En 2006, elle met en scène Abîme, montage de textes de Philippe Minyana, pour la Compagnie Filigrane.

En 2008, elle écrit les parties dialoguées du spectacle physique de Caroline Arragain, Au-delà de Psyché (Compagnie Projectyl).

En 2010, à partir de témoignages qu’elle collecte, elle écrit Les hommes et le ménage, texte théâtral dont elle extrait un solo performé qu’elle donne de 2011 à 2013.

En 2011, elle est Denise dans Flexible, hop, hop ! d’Emmanuel Darley, mise en scène Adeline Arias.

En parallèle de ses activités artistiques, Catherine Richon a exercé pendant de longues années le métier d’assistante de direction, notamment auprès d’un grand notaire de la place parisienne. Elle livre son expérience du secrétariat et sa vision du monde des affaires dans une œuvre dramatique quasi-autobiographique, Dossier Paradis. Elle finalise ce texte et l’offre à son patron au moment où elle décide de se consacrer pleinement au théâtre en 2012.

En 2013, elle écrit une nouvelle pièce spécifiquement pour des représentations à domiciles ou en des lieux non dédiés au théâtre : Merde, je suis vivante – solo pour femme morte. Elle continue à donner régulièrement cette performance théâtrale chez des particuliers ou lors de festivals.

En 2015-2016, elle est Mina dans Dracula, tragedia dell’arte de la Compagnie de Vive Voix, texte Régis Monot.

En 2015, elle met en scène son texte, Dossier Paradis. La pièce figure à la programmation d’À la Folie Théâtre de février à avril 2016.

En 2016, elle accompagne la compositrice-interprète Agnès Collet dans la création de son deuxième spectacle musical, Au clair de la Terre. En 2021, elle écrit les interludes parlés du nouveau spectacle d’Agnès Collet, Je te vois, actuellement en tournée.

En 2019, elle achève l'écriture d'une pièce de science-fiction Santa Maria 2020 et en donne une lecture sauvage sur une péniche à Paris.

En 2021 son court texte La Princesse du Chili est publié aux Editions du Cygne parmi 20 textes réunis à l'occasion des 20 ans de l'association Les Ecrivains Associés du Théâtre

En 2021, elle est Célimène dans Le misanthrope de Molière, mis en scène par Marie Harel, collectif Particules (Aix-en-Provence), création à Trets (13) en juin 2021, et création d’une version sonore à Reillane (04) en août 2021. Tournée à venir.

En janvier 2021, elle écrit Mystères Pécéères, pièce de théâtre anti-COVID destinée à être jouée dans la rue, puisque les théâtres sont fermés. En juillet 2021, elle met en scène et donne Mystères Pécéères dans le cadre de l’Hyperfestival de la mairie de Paris.

Catherine continue à se former régulièrement, en particulier avec Claire Heggen et Yves Marc, du Théâtre du mouvement (Montreuil).

Au sein de La Générale de Théâtre, Catherine Richon mène plusieurs ateliers de pratique et de recherche autour du jeu de comédien. Elle guide le groupe d’entraînements partagés « les jours heureux » et anime ponctuellement stages et ateliers auprès de tous les publics: centre social Paris 20, centre social Cambrai (Paris 19), Emmaüs Association (Paris 11), Université Lille Licence Danse, Association Vagabond Vibes (Paris 19), Paris College of Arts (Paris 10), Compagnia del’ Carnevale (Viareggio, Italie), Théâtre du Cerisier (Villebon), Association Oxygène (Paris 20). Ses spécialités sont le jeu clownesque, la commedia dell’arte, le mouvement, les techniques de répétitions Meisner, le travail du texte et les créations expresses.

Clown à ses heures sous l'identité jaune et rouge de Kathy Buster, Catherine crée en 2017 avec Benjamin Balthazar Lebigre DON’T FEED THE CAT, duo clownesque, burlesque, rocambolesque. Ensemble, ils créent et tournent depuis 2019 le spectacle Regalo Mio !, tornade clownesque autour d’un cadeau presque trop beau.

Benjamin et Catherine créent également des spectacles-express avec divers groupes : Remue‑Ménage en mai 2019 avec le personnel en charge du nettoyage de la Régie de Quartier du 19ème arrondissement de Paris ; Piedi Nudi en décembre 2019 au Gran Teatro Puccini à Torre del Lago, en Toscane, en collaboration avec PHAO, compagnie de danse traditionnelle coréenne ; Flashing Camaiore en août 2020 avec un groupe d’habitants de la ville de Camaiore, en Toscane, création et présentation d’un spectacle en une semaine dans un parc, Démesure sanitaire défilé déconfiné avec le personnel de la Régie de Quartier Paris 19 en 2020-2021.

Catherine Richon et Benjamin Balthazar Lebigre entament en 2022 des recherches pour une nouvelle création de leur duo, sous le titre provisoire Beautiful Humanity.

Le 4 mars 2022, Catherine présente une version en ligne et en direct de sa fantaisie électorale Votez amour.

Voir le CV complet de Catherine Richon